expo_Bergeres-1-1024x1448

EXPOSITION "BERGÉRES DES PYRÉNÉES"

Exposition à Olette
  • EXPOSITION PHOTOS
    en accès libre à l’extérieur à la Maison du Parc

    « Bergères des Pyrénées » de Laurence Fleury

    Laurence Fleury est une montagnarde, une vraie, au palmarès impressionnant.
    Elle est aussi et surtout une photographe, et sait ce que signifie porter ses dix kilos de matériel sur un sentier escarpé, affronter le froid et le chaud pour aller guetter cette lumière matinale rare qui ne dure que cinq minutes sur une crête ou un sommet.
    Laurence sait aussi photographier les femmes et...
    EXPOSITION PHOTOS
    en accès libre à l’extérieur à la Maison du Parc

    « Bergères des Pyrénées » de Laurence Fleury

    Laurence Fleury est une montagnarde, une vraie, au palmarès impressionnant.
    Elle est aussi et surtout une photographe, et sait ce que signifie porter ses dix kilos de matériel sur un sentier escarpé, affronter le froid et le chaud pour aller guetter cette lumière matinale rare qui ne dure que cinq minutes sur une crête ou un sommet.
    Laurence sait aussi photographier les femmes et les hommes de son terroir béarnais qu’elle a quadrillé comme un satellite espion, allant même jusqu’à passer son brevet de pilote de drone pour mieux le saisir.
    Mais c’est au ras du sol, à portée de regard, qu’elle révèle le mieux sa passion pour le reportage.
    Avec les handicapés mentaux qu’elle photographie sans détour, comme si la vraie pudeur consistait à montrer les gens et à les réhabiliter dans leur humanité plutôt que les cacher ou leur enlever même le droit fondamental à leur image.
    Avec les bergères qu’elle suit, l’espace d’un été, dans la dure vie de l’estive. Ces femmes se lèvent à l’aube pour traire leurs brebis, chauffent ensuite le lait dans de grands chaudrons pour en tirer ce qui donnera le traditionnelle tomme des Pyrénées, conduisent le troupeau sur les herbages pentus des pics pyrénéens, le traient de nouveau le soir venu, malgré la fatigue de la journée. Peu à peu, elles ont pris la place des hommes, restés à la ferme pour faner ou pratiquer un tout autre métier afin d’assurer le revenu du foyer.
    Qui, mieux que cette photographe de (tous les) terrains, aurait pu nous faire partager la rude vie des bergères ?
Horaires
Horaires
  • Du 1 janvier 2024 au 29 février 2024