La tradition catalane

Catalane d’adoption, voilà 15 ans que je ne manque pour aucun prétexte la Fête de la Saint Jean à Vernet-les-Bains. Pourquoi Vernet-les-Bains ? Parce que déjà j’y habite et y travaille et ma fille y fait son primaire, mais aussi parce que le village est étroitement lié à la Saint Jean.

En effet, le pic du Canigó est sur le territoire de Vernet-les-Bains et c’est donc tout naturellement dans notre village que la flamme arrive en premier le matin du 23.
Rappelons que la flamme de la Sant Joan est conservée précieusement toute l’année à la Casa Pairal à Perpignan (Castillet) et montée le 22 sur le Pic du Canigó pour sa régénération par les « montagnards ». Les blogtrotteuses ont d’ailleurs vécu cet évènement l’année dernière et je vous invite à (re)découvrir leur vidéo.

Le week-end précédent la Saint Jean, se déroule la trobada. Durant ces deux jours, les catalans de sang ou d’adoption, montent au pic du Canigó pour déposer des fagots de ceps de vignes dans lesquels se glissent souvent des messages d’amour et d’espoir, accrochés avec des rubans aux couleurs catalanes.
Ce sont ces mêmes fagots qui permettront de « rallumer » la flamme dans la nuit du 22 au 23…les prémices de la Saint Jean. Quand les conditions météo sont parfaites, depuis Vernet-les-Bains, nous pouvons voir clairement durant cette nuit, le feu sur le sommet et même des « lucioles » cheminer sur les crêtes. Ce sont en réalité les « représentants » vaillants et sportifs de certains villages venus récupérer la flamme pour la redescendre à bon port.

Sant Joan à Vernet-les-Bains

A Vernet-les-Bains, depuis quelques années, ce sont des membres du TVA (Trail Vernet Aventure) qui prennent à cœur ce passage.
Le 23 au matin, aux alentours des 10h00, c’est tout le village qui est en effervescence et les maisons sont maintenant parées de drapeaux catalans. Les couleurs « sang et or » sont partout. La tradition est bien présente.
Ils ne vont plus tarder à arriver, accompagnés des « montagnards ».  Ce sont les enfants de l’école, tous habillés de blanc, et coiffés de la baratine (élément du costume traditionnel masculin, c'est un bonnet en laine feutrée, symbole de la catalanité) pour les garçons qui les accueillent alors, sur la place de l’Entente Cordiale. Ce moment est rempli d’émotions pour tous, enfants comme adultes, Vernétois comme vacanciers. Chants catalans, danses et poèmes sont alors tour à tour offerts par les enfants aux courageux qui amènent au village la flama del Canigó. Une cobla (groupe musical) prendra ensuite le relais pour offrir une ballade de sardanes (danses traditionnelle) aux adultes.

Jusqu’au soir, la flamme sera conservée dans une lampe à pétrole sur la place de la République après que les villages alentours soient venus eux aussi récupérer une « partie » de la flama del Canigó.
 

A la tombée de la nuit

Puis de nouveau, les enfants toujours en blanc, vont participer à la soirée. Le RDV pour eux est fixé à la mairie. Il faut les préparer. On vérifie les vêtements, on remet la baratine et la faixa (bande d'étoffe enroulée autour de la taille, qui pend sur le côté, élément du costume traditionnel catalan), le petit foulard rouge pour les filles… les plus grands attendent ce moment avec beaucoup d’impatience… car ils vont descendre la flama del Canigó sur la place du village. Les adultes les séparent alors en deux groupes qui vont cheminer dans le vieux village pour arriver avec leur torche de chaque côté de la place de la République, une fois la nuit tombée. Ils seront alors accueillis avec les applaudissements de la foule venue les attendre. Quelle fierté pour ces petits. Tous font très attention avec leur torche, il ne faudrait pas trop l’approcher du copain ou de la copine pendant le trajet. Alors, le bras bien tendu, le regard rivé sur cette flamme, les voilà qui forment maintenant un cercle autour de la vasque qui a été placée au centre de la place et qui va accueillir leur flambeau. Uns à uns, ils y sont alors lancés et une grande ronde s’organise au son des musiques catalanes.
 

Solstice d’été

La soirée n’est pas finie. La mairie a coutume d’offrir la fougasse (gâteau traditionnel catalan) et le muscat et c’est le moment d’aller chercher son bouquet de la Sant Joan (réalisé la veille et composé de 4 herbes symboliques de l’évènement : l’orpin, le noyer, le millepertuis et l’immortelle). Il faudra le conserver durant toute l’année dans la maison. Il porte chance. La coutume dit aussi que l’année suivante, il faut le lancer dans le feu le soir de la Sant Joan et en récupérer un nouveau pour perpétuer la tradition.
La musique bat maintenant son plein. Un orchestre est installé pour l’occasion et Vernétois, comme vacanciers, petits et grands, fêtent le solstice d’été dans la bonne humeur et les rires, autour des valeurs qui animent le pays catalan que sont le partage et la fraternité.
 

Infos pratiques :

La Sant Joan est célébrée dans tous les villages de notre destination Conflent Canigó. Téléchargez le programme des animations de juin pour les détails.
 

Commentaires

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.